AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

This memory keeps haunting me, in my dreams... ~ Athéna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Il semblerait que le destin n'aime pas les gars comme moi; et pourtant, je ne suis qu'un homme parmi tant d'autres"
ϟ AVATAR : Adam Levine ϟ COPYRIGHT : Tumblr ϟ POSTS : 36

MessageSujet: This memory keeps haunting me, in my dreams... ~ Athéna. Lun 3 Sep - 0:43

You and me, are meant for each other.


Cela faisait maintenant quelques jours que je n'avais pas été voir Athéna... Depuis qu'elle m'avait annoncé qu'elle était malade, j'avais beaucoup de mal à assimiler la nouvelle. Malade. Elle était malade et pour moi, c'était insoutenable... Allongé sur mon lit, je pensais. Je pensais trop. Si elle était malade, alors... J'allais un jour la perdre, tout comme j'avais perdu ma sœur. Ma sœur... qui avait cruellement perdu la vie, dans cet accident. Je n'avais jamais plus voulu m'attacher à personne, à partir de ce jour. Je pensais qu'avec Athéna, tout cela allait changer... Que ma vie allait enfin avoir un sens, que j'avais eu raison d'oublier cette promesse faite à moi-même. Mais, si elle partait... Alors, tout cela n'aurait plus de sens. Un retour à la case départ, encore plus douloureux qu'avant. Et ça... Je ne le voulais pas. Je ne pouvais pas le concevoir. C'était purement... impossible. J'avais trop de choses en tête, au fond, elle m'avait dit que ce n'était pas si grave. Mais... C'était trop. Il restait des risques... Ces risques qui me ferait perdre celle qui fait battre mon coeur, celle pour qui je serais prêt à tout. Et ça... Non, c'était impossible. Je ne pouvais pas la perdre. Pas comme ça... Pas si vite...

Je repensais à notre histoire, tous ces moments passés ensemble. Notre histoire était si... unique. On la construisait, petit à petit, de jour en jour, nous étions au dessus de toutes critiques, la seule chose qui comptait véritablement, c'était nous, et personne d'autre... Tous ces souvenirs. Ca me faisait presque mal, que tout cela allait sans doute avoir une fin... Un monde qui s'écroule. Non, ce n'était pas possible. Je ne pouvais pas le laisser s'écrouler. Je ne pouvais pas fuir éternellement, comme je l'avais lâchement fait lorsqu'elle m'avait annoncé qu'elle était malade.. Je devais agir, faire quelque chose. Je ne pouvais pas rester là, seul... Je ne pouvais plus laisser ma vie, notre histoire, se dégrader lentement, juste parce que je fuis...

J'avais pris une décision, sans doute la plus important de vie, et, à vrai dire, cela me faisait un peu peur, mais... Je voulais la sauver ; me battre pour elle. Tout faire pour elle. Et ce, à n'importe quel prix. Alors, j'avais décidé de partir... L'armée. L’Afghanistan. Je m'étais engagé, et le départ était maintenant imminent... Je ne savais pas combien de temps exactement cela allait durer ; j'avais juste envie de me battre pour elle, car, je ne voulais pas la perdre... Je ne pouvais pas la perdre. Elle était tout ce qu'il y a de plus cher à mes yeux, maintenant, et cette pensée était insurmontable. Tout cela était injuste, une fois encore. Pourquoi fallait-elle que la vie ait décidé qu'elle soit malade, pourquoi elle et pas une autre ? Pourquoi moi, encore et toujours moi, pourquoi l'histoire devait-elle se répéter ? Pourquoi est-ce que ça devait être comme ça... Pourquoi fallait-il qu'une sorte de fatalité plane au dessus de nous, cette dure réalité. Toutes ces questions... Je n'en pouvais plus, et c'est pour cela que j'avais décidé de me battre pour elle, et pas seulement d'une façon métaphorique. C'était ce qui me semblait être le mieux à faire. Je ne partais pas vraiment... Je voulais juste faire tout mon possible pour la sauver, d'une manière ou d'une autre. Je devais me battre, et j'allais revenir, plus fort. Pour elle. Car tout cela... c'était pour elle que je le faisais.

J'étais déterminé, et maintenant, je devais partir... Cela faisait déjà plusieurs semaines que je le savais, mais je n'avais encore rien dit à Athéna... Et aujourd'hui, c'était la veille de mon départ. Je savais qu'elle avait remarqué quelque chose, car, ces derniers temps, ce n'était plus vraiment pareil. J'avais essayé de faire de mon mieux, mais à vrai dire, je n'étais pas très fort à ça... De plus, elle me connaissait très bien. Je ne pouvais pas vraiment lui cacher quoique ce soit, et, de toutes manières, je lui disais tout. Sauf ces derniers temps, où bien sûr, je ne trouvais jamais le courage de lui dire... Mais, maintenant, il fallait que je lui dise... Avant que je parte. C'était inévitable. Je me dirigeais donc vers chez elle, et, une fois arrivé, sa mère me conduisit à sa chambre, nous laissant ensuite seuls. « Blake ! Tu m'avais manqué » Je lui souris, la prenant dans mes bras « Toi aussi... Tu m'as tellement manqué. Je ne suis pas énormément présent ces temps-ci, je m'en excuse... » Et c'était vrai. Mes pensées me torturaient, mais, de plus, même si je prenais volontairement mes distances, elle me manquait terriblement... Mais il ne fallait pas que j'oublie la raison de ma venue ici. La dernière fois avant un bon bout de temps... « Ecoute, Athéna... Il faut que je te dise quelque chose. » Je pris une grande respiration, ces mots pourtant si simples sur le bout de mes lèvres... Il fallait que je les dise. La regardant dans les yeux, restant près d'elle, je dis, presque dans un murmure : « Je pars Athéna... » Je déglutis, attendant sa première réaction ; c'était comme si je ne pouvais pas en dire plus pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin Ҩ the big bad wolf.
ϟ AVATAR : Julia Stegner ϟ COPYRIGHT : Morrigan ϟ DC : Jordan A. Anderson ϟ POSTS : 21

MessageSujet: Re: This memory keeps haunting me, in my dreams... ~ Athéna. Ven 7 Sep - 4:09


« Quelques fois, tu dois laisser partir certaines personnes. Pas parce que tu arrêtes de les aimer, mais pour voir s'ils t'aiment assez pour revenir.. »


Citation :
Tristesse. Solitude. Voici les mots qui résument ma vie ces derniers temps. Je ne me sens pas heureuse, enfin je ne me sens plus heureuse. Blake s'éloigne de moi, et j'en souffre horriblement. J'ai besoin de sa présence, besoin de voir son visage, d'entendre sa voix, de sentir sa peau frôler la mienne. Mais ce n'est plus le cas depuis plusieurs jours. Depuis que je lui ai annoncé que je suis malade, plus précisément. Et j'ai un très mauvais pressentiment à propos de tout ça. Pourquoi cette distance entre nous ? J'ai la sensation qu'il m'en veut, mais je ne suis pas coupable. Je n'ai pas voulu cette maladie, pas plus que lui. Ne vois-t-il pas que c'est assez dur à vivre déjà ? Je n'en peux plus de rester l'attente d'une quelconque nouvelle, du moindre signe de vie. Il est le seul présent pour moi, il est le seul ayant de l'importance dans ma vie et chaque jours passés sans lui est une torture dont je préférai me passer. Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus quoi dire... J'ai besoin d'aide, mais personne n'est là pour me l'apporter, comme toujours. En réalité, rien ne change. Rien.
extrait du journal d'Athéna.

Je referma mon journal, triste d'en être arrivée à une situation pareille. Je sentais qu'il n'était plus tout à fait le même, il était différent avec moi et je détestais ça. Je ne voulais pas être traitée différemment parce que j'étais malade. J'étais comme tout le monde. J'avais deux mains, deux pieds. Et surtout, j'avais un cœur, et bien que malade il fonctionnait plutôt bien. Si bien, que ce changement d'attitude me faisait aussi mal, comme cela ferait à n'importe qui. Je n'étais pas spéciale et ça me désolais qu'il ne me traitait plus comme il le faisait auparavant. Je n'aurai jamais du lui dire. Jamais. Je sentais que je le perdais de jour en jour même si il m'affirmait le contraire. Je le connaissais par cœur, il ne pouvait rien me cacher, même si il le voulait. Et j'avais bien remarqué que depuis quelques jours il n'osait pas m'avouer quelque chose et à vrai dire, j'appréhendais cette nouvelle. Je sentais qu'il allait me laisser, m'abandonner, comme tout le monde avait fait depuis que je suis petite... Après tout, qui voudrait d'une malade ? Les gens se font une idée précise de la maladie. Ils se disent qu'un jour, on aura besoin d'eux constamment. Mais ce n'est pas le cas. Et c'est stupide de penser ça ! Mais je savais que pour Blake, ce n'était pas vraiment ça le problème. Le choc qu'il avait vécu avec la perte de sa sœur l'avait marqué à jamais. Je me souviens qu'un jour, il m'avait confié ne pas vouloir s'attacher pour ne pas perdre à nouveau une personne à qui il tiendrait, mais que j'étais l'exception. Son exception.

Où était passé le temps où tout allait bien entre nous ? Où être avec l'autre suffisait à nous rendre heureux et serein? Tout cela me semblait loin, et ça m'effrayais... J'avais la sensation d'avoir perdu le Blake que j'avais connu, celui que personne ne voyait vraiment, celui que personne ne connaissait réellement. Seule moi savait qui il était et à quel point il pouvait être formidable. Enfin je pensais savoir, car depuis plusieurs jours ce n'était clairement plus le cas et celui que je voyais n'était plus celui que j'aimais. Sa façon d'agir, de parler, tout me prouvait qu'il cachait quelque chose. Et c'était aujourd'hui que j'allais tout découvrir. Il m'avait envoyé un message afin de me prévenir qu'il passerait chez moi, et qu'il avait quelque chose d'important à m'avouer. Évidemment, je ne présentais rien de bon à tout cela, et plus les heures passaient plus je sentais mon cœur se serrait face au poids de l'angoisse.

underco.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

This memory keeps haunting me, in my dreams... ~ Athéna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faites votre propre "Disney memory" en-ligne
» Phalaenopsis Sweet Memory
» Phalaenopsis Liodora / Sweet Memory
» [Echeveria 'Memory']
» Phalaenopsis Sweet Memory
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Know who I want to take me home-