AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

can only make me stronger ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
admin Ҩ the big bad wolf.
ϟ AVATAR : Julia Stegner ϟ COPYRIGHT : Morrigan ϟ DC : Jordan A. Anderson ϟ POSTS : 21

MessageSujet: can only make me stronger ♥ Jeu 9 Aoû - 2:16


athéna june shawn
« citation.»
✖ NOM: shawn ✖ PRENOM: athéna ✖ EMPLOI: étudiante ✖ ORIGINES: américaine ✖ STATUT: en couple ✖ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle ✖ GROUPE: ici. ✖ COPYRIGHT: misery angel


quelques trucs à savoir.
tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi ◮ tic, manie, trucmachin à savoir sur toi .
PSEUDO ▲tik tok AGE 18yo AVATARjulia stegner DECOUVERT LE FORUM GRÂCE A à ton avis ? QU'EN PENSES TU 10/10 PETIT MOT DE LA FIN? fin.

Code:
[b]nom de la célébrité en petit[/b] [color=red]♦[/color] pseudo en petit



Dernière édition par Athéna J. Shawn le Mar 14 Aoû - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin Ҩ the big bad wolf.
ϟ AVATAR : Julia Stegner ϟ COPYRIGHT : Morrigan ϟ DC : Jordan A. Anderson ϟ POSTS : 21

MessageSujet: Re: can only make me stronger ♥ Mar 14 Aoû - 22:47


Il était une fois.
« ce qui ne te tue pas, te rends plus fort.»

♣ CHAPITRE UN ♣
A toute histoire il y a un commencement...


21 Août 1985, à Waterfall, le moment qu'avait tant attendu William et Andréa Shawn arriva. C'était le jour de ma naissance, c'était mon entrée dans ce monde que j'avais à découvrir. Mes parents ont toujours qualifié ce jour comme « le plus beau de leur vie », et sincèrement je n'en doutais pas une seule seconde. Ce jour là, il faisait beau, ce jour là a changé leur vie du tout au tout, en bien heureusement... Et c'est les larmes aux yeux et le cœur rempli de joie que ma mère prononça ces quelques mots :

« Hey...bienvenue parmi nous, Athéna. »

Athéna, voici comment ils avaient choisi de me prénommer. Ma mère avait toujours aimé ce prénom et elle avait toujours rêvé d'appeler sa fille ainsi, voilà son rêve réalisé. C'était certes un prénom peu commun, mais moi je l'aimais bien, de plus c'était le nom d'une déesse, classe non ? Mais j'avais beau avoir le nom d'une déesse, je n'avais pas sa force...loin de là. A croire que ma vie était faite pour être compliquée, c'est lorsque j'étais toute petite que mes parents ont apprit que j'avais une grave maladie du cœur. Ce n'était pas grave au point que j'allais en mourir, mais il fallait que je fasse très attention sinon cette possibilité allait se réaliser. Eux qui avaient toujours été des gens biens et honnêtes, qu'avaient-ils fait pour mériter ça ? Et moi pauvre innocente, pourquoi mettions déjà devant moi des barrières qui allait m'empêcher de vivre normalement comme je l'aurais dû initialement ? Mon destin était déjà modifié, malgré moi. Je n'étais plus libre de faire ce que je voulais si je tenais à rester en vie. Mais cette nouvelle n'a en aucun cas changé l'amour que mes parents avaient pour moi. J'ai eu la chance d'avoir deux parents qui s'aimaient réellement, d'un amour profond et sincère. C'était devenu tellement rare de nos jours, mais ça ce n'était qu'en grandissant que je l'apprendrai. J'ai grandis dans un environnement sain, doux et surtout plein d'amour. Mes parents ont toujours été là pour moi, ils se sont toujours bien occupés de moi, peut-être même un peu trop... J'étais loin d'être une petite fille pourrie gâtée mais tout de même je n'avais pas de quoi me plaindre. Le seul problème était que mes parents, ont été un peu trop protecteurs envers moi, comme si cette maladie pouvait m'achever d'une minute à l'autre ce qui n'était pas le cas. Je devais faire attention certes, mais pas à tout non plus ! Cette sur-protection a eu un important impact sur moi, sur mon caractère. J'ai toujours été un peu renfermée, réservée, pas très sociable, pas que je ne le voulais pas, je voulais avoir des amis et j'enviais les enfants qui jouaient entre eux, mais à vrai dire je me sentais différente. Comme si j'avais une étiquette avec écrit « malade » dessus vous voyez le genre ? Alors je me suis mise à l'écart, comme si c'était ce que je devais faire. J'avais peur d'être rejetée par les autres, mais au fond que je sois malade ou non pour les autres ça ne changeait rien non ? Seulement, personne n'était venu vers moi, alors je suis restée seule. Mes parents n'ont jamais osé me parler de ça, ils savaient qu'aborder ce sujet me ferait plus de peine qu'autre chose, alors nous sommes restés silencieux, sachant au fond que quelque chose n'allait pas. J'avais la chance d'être brillante à l'école, de ce fait je me suis petit à petit plongée dans mes études, comme si je n'avais plus que ça. En grandissant j'ai compris que je n'étais pas si différente des autres, que j'étais plus fragile certes mais que comme eux j'étais humaine constituée de chair et d'os. Seulement un trop gros fossé s'était crée entre les autres et moi. J'avais été seule si longtemps que je ne savais pas comment aborder quelqu'un. C'était une chose qui m'échappait totalement. Alors je m'enfermais dans mon monde, mon monde de papier et d'encre... Lorsque j'ai eu 10 ans mes parents m'ont acheté un journal, depuis ce jour que l'écriture était devenue ma passion. A l'écrit je pouvais être qui je voulais, je pouvais être forte, je pouvais être en bonne santé, je pouvais être moi également. Je pouvais être celle que personne n'avait pris le temps de connaître. Par écrit j'étais vraiment Athéna, je n'étais pas juste la jeune fille fragile, mais ça personne ne pouvait le savoir... Puis les années ont passées, restant dans mon cocon j'ai crus que rien ne changerait, que ma vie serait toujours ainsi, mais je m'étais trompée, le destin me réservais bien d'autres surprises...




♣ CHAPITRE DEUX ♣
Quand l'amour est entré dans ma vie...


Je n'aurais jamais pu croire que j'allais vivre ça : ma première histoire d'amour. C'est au lycée que ça m'étais tombé dessus, à mon plus grand bonheur d'ailleurs. Je me souviens de tout comme si c'était hier. Blake... voilà comment il s'appelait. Il m'avait bousculé dans les couloirs, certes ce n'était pas intentionnel mais cela avait réussi à me mettre hors de moi. J'avais beau avoir l'air calme, j'avais beau être toujours seule et être fragile, je ne me laissais pas pour autant me faire marcher dessus ! Une dispute éclata alors entre lui et moi, et pourtant je sentais que les choses ne se terminerait pas comme ça, c'était étrange puisque je ne le connaissais ni d'Ève ni d'Adam, c'était juste une sensation que j'avais. Tout aurait pu s'arrêter là, mais non. Il essayait par tout les moyens de m'approcher et d'apprendre à me connaître mais j'étais distante, tout simplement parce que j'avais peur...Oui j'avais peur de m'attacher à lui, j'avais toujours été seule alors c'était dur pour moi de m'ouvrir à lui... Pourtant petit à petit, je ne sais comment il est parvenu à gagner ma confiance. On s'est rapprochés et j'avais enfin la sensation d'avoir quelqu'un là pour moi. C'était agréable et nouveau tout cela. Je passais toutes mes journées avec lui. Puis j'ai commencé à ressentir plus que de l'amitié pour lui. Je dois avouer qu'à l'époque tout ceci m'a effrayé. Après tout je n'étais jamais tombé amoureuse auparavant alors c'était un grand changement pour moi. Ce n'était pas le garçon parfait, après tout il avait des défauts comme tout le monde, mais c'était le garçon parfait pour moi. Il m'apportait ce dont j'avais besoin, avec lui je me sentais enfin comme les autres, je me sentais apaisée, sereine et surtout heureuse. Puis la chose que je désirais le plus au monde est arrivée : il m'a avoué qu'il m'aimait. Que pouvais-je rêver de mieux ? Celui que j'aimais, m'aimait également et le partage des sentiments était pour moi probablement la plus belle chose au monde. J'avais l'impression de vivre une histoire digne de celle de mes parents, seulement tout n'allait pas rester parfait très longtemps...Cacher ma maladie n'était pas une chose facile, et le poids de ce secret commençait à peser lourd sur mes épaules. Il fallait que je prenne le risque de lui dire, après tout il m'était impossible de continuer ainsi.[/i] « Blake, écoutes j'ai quelque chose d'important à te dire. Tu risques de m'en vouloir de t'avoir caché ça aussi longtemps mais saches que j'ai toujours été seule, alors j'ai encore du mal à m'ouvrir tu comprends ? - prenant une respiration – Voilà je...je suis malade. » C'était dit ! Le silence qui avait suivi cette annonce m'avait glacé le sang. J'en avais tremblé même. Il était libre de me quitter, après tout j'aurais sûrement pu comprendre qu'il ne veuille pas supporter ceci, même si cela m'aurait déchiré le cœur. Sa réaction fut celle que j'attendais. « - Tu es...malade ? Oui... depuis que je suis toute petite j'ai une maladie de cœur. Ce n'est pas aussi grave que ce que tu penses, mais il faut juste que je fasse attention. Je..je dois te laisser, excuse-moi je... Blake... » Je comprenais sa réaction, mais ça ne m'empêchait pas de ne pas en souffrir. J'aurais voulu qu'il me soutienne, qu'il me dise qu'il était là pour moi, mais il ne l'avait pas fait... Cette annonce avait changé les choses entre nous, malgré moi. Je le sentais plus distant envers moi, je le sentais différent comme si tout à coup je n'étais plus la même personne à ses yeux. J'en avais beaucoup souffert mais je n'arrivais pas à lui en parler, j'avais trop peur d'entendre ce qu'il dirait, je craignais se réaction, en réalité je craignais juste de voir que les choses avaient vraiment changé entre nous. Puis le jour tant redouté arriva...« Je pars Athéna. » Trois petits mots...seulement trois petits mots qui avait réussi à me briser le cœur. Je n'aurais jamais pu envisager tout ceci. Il partait risquer sa vie, comme ça du jour au lendemain. J'avais pensé que c'était moi qu'il voulait fuir, mais pourquoi partir aussi loin ? Je n'arrivais absolument pas à comprendre son choix, mais je n'avais pas d'autre solution que de le respecter. Et le voilà parti...et me voilà seule, de nouveau, à croire que chaque chose reprenait sa place d'origine.



♣ CHAPITRE TROIS ♣
Même avec le cœur brisé faut avancer !


Seule. Je me retrouvais seule de nouveau et pour une fois je n'y trouvais plus aucun plaisir. L'envie d'écrire avait même disparu. Je ne voulais qu'une chose : Blake. Il était parti si brusquement que j'avais du mal à m'en remettre. De plus je ne pouvais m'empêcher de me faire du souci pour lui. J'avais perdu ma joie de vivre, ainsi que le goût des choses. Plus rien n'arrivait à attirer mon attention ou ma curiosité. Je n'avais plus aucun but qui me poussait à avancer. Je n'arrivais pas à passer le cap, je faisais du surplace et personne ne pouvait m'aider à me sortir de là. Seule moi et ma détermination me permettrait d'aller de l'avant. Je n'avais jamais été aussi mal qu'à cette période. C'était toujours le plus dur ça : oublier et avancer. Mais je n'avais eu guère le choix. Je ne pouvais pas rester ainsi à me lamenter comme je le faisais. Alors j'ai essayé tant bien que mal de me faire à son départ. Je me suis fixée un but et je n'avais alors plus qu'une chose en tête : y parvenir. Ma « blessure » commençait alors à cicatriser peu à peu et je savais qu'avec le temps tout irait mieux. Je me suis remise à l'écriture, c'était la seule chose qui me donnait envie d'avancer, c'était la seule chose qui me motivait vraiment. Je passais mes journées à écrire ou à étudier. Je n'avais désormais plus qu'une chose en tête : intégrer l'université de Waterfall pour pouvoir faire des études en communication et plus précisément dans le journalisme. Je ne voyais pas de meilleur métier pour moi que celui-ci. Je me voyais bien passer ma vie à écrire à cette époque, et ce sentiment n'a jamais changé avec les années. Le manque de Blake s'était estompé petit à petit, mais n'avais jamais complètement disparu. J'avais continué de m'inquiéter pour lui mais j'y pensais moins qu'avant. Je me demandais souvent à quoi ressembler ses journées à lui, elles devaient être si différentes des miennes... Puis petit à petit j'ai réussi à oublier ma peine et mon amour pour lui s'était envolé, mais il restait pour moi une personne importante, seulement l'espoir de le revoir un jour s'était lui aussi dissipé avec le temps.

J'avais réussi, j'avais atteint mon but, j'étais admise à l'université. Je voyais enfin ma vie reprendre un sens. J'étais toujours aussi seule certes, mais un avenir se dessinait devant moi. Je n'étais pas encore prête à m'ouvrir à quelqu'un de nouveau. C'était sans compter son arrivée... Il était avec moi en cours, le prof avait choisi de nous faire travailler ensemble, notre rencontre était donc le fruit du hasard. Mathéo, ou la deuxième personne qui a chamboulé ma vie. C'était un jeune français qui avait toujours rêvé de venir en Irlande. Comme moi il avait réalisé son rêve. Bizarrement, avec lui j'étais plutôt sociable, j'étais moi pourtant je ne connaissais quasiment rien de lui, mais il m'inspirait confiance. Je ne pouvais nier qu'il était très beau en plus d'être gentil. Je savais qu'ici à l'université j'avais la réputation d'être seule et de cacher un terrible secret, du coup personne ne m'approchait. C'était débile, mais je les laissais parler dans leur coin. Mathéo lui ne s'était pas arrêté à tout ce qui pouvait se dire sur moi. Il a apprit à me connaître et inversement, et c'était fou à quel point j'arrivais à lui parler, à me confier à lui, tout comme je l'avais fais avec Blake auparavant. Il ne lui ressemblait en rien mais le lien qui nous unissait avait quelques similitudes. Mathéo et moi on s'était très rapidement rapprochés, mais j'avais peur de refaire confiance à quelqu'un. De plus je sentais que je tombais sous le charme du jeune homme...et bien que mon cœur brisé ait cicatrisé avec le temps je n'étais pas certaine d'être prête. Mais lorsque, ses yeux plongés dans les miens, de sa voix douce il m'annonça ses sentiments mes doutes et ma peur s'envolèrent. « Athéna je... je t'aime. » Comment pouvais-je ne pas succomber ? Mon cœur s'était emballé rien qu'en entendant cette phrase. Les barrières que je m'étais fixées afin de ne pas souffrir de nouveau avaient tout à coup disparu. Et dans un élan de sincérité je lui avais dévoilé moi aussi mes sentiments. On avait échangé notre premier baiser, et je m'étais sentie revivre. Mathéo m'avait redonné espoir, moi qui ne croyais quasiment plus en rien.Je lui cache toujours ma maladie par peur que lui aussi me laisse, tout comme Blake il y a quelques années, mais désormais je pense de plus en plus à être sincère envers lui, après tout nous n'avons qu'une vie... Je vais d'ailleurs apprendre à mes dépends que la vérité n'est pas bonne à dire et encore moins à entendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

can only make me stronger ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bambou.
» Compo 2as 1er trimestre
» MAKE PEACE 2
» Interview with Jean-Claude Biver President of HUBLOT
» Comment faire un cultivar / How to make a cultivar
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Know who I want to take me home-