AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Je suis ici sans toi ♦ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
admin Ҩ the big bad wolf.
« Je ne crois pas aux homme sauf en lui, je ne crois pas en l'avenir sauf avec lui, je préfère mourir que de vivre sans lui. A quoi bon sert la vie si l'on ne peux plus voir celui qu'on aime, à quoi bon avoir des mains si on ne peut plus caresser, si l'on ne peut plus le serrer dans ses bras, si son parfum n'est plus dans l'air à quoi bon même respirer ? » - JORDAN&GABRIEL
ϟ AVATAR : Scarlett Johansson ♥ ϟ COPYRIGHT : pearly creep. ϟ DC : Nop ϟ POSTS : 263

MessageSujet: Je suis ici sans toi ♦ Gabriel Dim 2 Sep - 22:06





gabriel & jordan ❥




« I'm here without you baby, but you're still on my lonely mind. I think about you baby and I dream about you all the time. »


Cinq ans. Cinq longues années que je devais me résoudre à vivre sans lui, sans celui pour qui j'étais prête à tout, sans celui qui connaissait tout de moi. Cinq ans que je ne vivais plus qu'à moitié. Je ne m'étais jamais vraiment remise de la mort de Gabriel, comment aurais-je pu ? Il avait toujours été présent dans ma vie, cela ne pouvait pas s'effacer comme ça du jour au lendemain. Je n'arrivais pas à faire son deuil, ça m'était impossible. J'avais encore un espoir, bien qu'infime, qu'il soit toujours vivant. C'était de la folie pure et dure de penser ça, mais d'une certaine manière ça m'aidait à rester en vie je crois. Cela me poussait à me lever lever chaque matin. J'étais aller de l'avant, du moins j'avais essayé. Je ne pouvais de toute manière pas passer ma vie à attendre après un fantôme. Nathanaël m'aidait beaucoup, sûrement plus qu'il ne l'imaginait d'ailleurs. Il me redonnait peu à peu le goût de vivre, et même si au fond je n'étais pas vraiment amoureuse de lui, j'avais énormément d'affection pour lui. D'une certaine façon j'avais besoin de lui. Il savait que je n'avais pas oublié Gabriel, et il savait aussi que je n'y arriverai sûrement jamais, mais il ne m'avait jamais laissé pour autant. Il y avait des jours, où le manque se faisait un peu plus ressentir, des jours où la peine est si forte que je ne pense qu'à elle, et dans ces jours là, rien ne va. La plupart du temps, quand cela arrivait, j'errais toute la journée dans la ville, essayant tant bien que mal de me vider la tête, mais je n'y arrivais jamais. Tout me rappelais celui que j'avais perdu. Cela pouvait être une chanson, une voix, un lieu, n'importe quoi en fait. Il était encore tellement présent en moi, qu'un rien suffisait à me faire penser à lui. Est-ce que serait ainsi toute ma vie ? Allais-je désespérer jusqu'à ma mort la perte de l'homme de ma vie ? J'étais à moitié là, à moitié en vie, et c'était bien plus insupportable qu'on ne pouvait l'imaginer. J'avais tellement de projets avec lui, pas une seconde je n'avais pensé être séparée de lui si tôt. On m'avait souvent dit « Tu verras avec le temps, tout ira bien. » Mensonges ! Rien n'allait bien ! Regardez moi, regardez ce que je suis devenue. C'est ça aller mieux ? Je ne crois pas. Je suis une strip-teaseuse, et non une danseuse comme j'en avais rêvé. Je me dégoute à faire ce travail si salissant à mes yeux, mais sans ça je n'ai plus rien : plus d'argent, plus d'appart, plus de quoi vivre. Les jours passent sans qu'il ne se passe rien. Je n'ai plus aucun perspective d'avenir et sans Nath' je ne serais plus rien à l'heure actuelle. Je ne pensais pas dépendre autant de Gabriel et pourtant c'était bel et bien le cas, la preuve aujourd'hui. Quand on aime quelqu'un, on ne pense pas au jour où tout s'arrêtera. On a la naïveté de croire que ça sera ainsi pour toujours, mais ce n'est pas ça la vie, non ce n'est pas ça du tout même... Parfois, e voulais arrêter de me morfondre et avancer pour de bon. Je voulais faire des projets, construire quelque chose, peut-être avec Nathanaël. Oui, des fois j'avais vraiment envie de vivre réellement. Mais je n'y parvenais jamais. Il y avait toujours quelque chose en moi qui me bloquais, alors depuis cinq ans je stagnais. C'était triste qu'à mon âge j'avais perdu le goût de vivre, mais personne n'arrivait réellement à me comprendre. Personne n'avait eu la même vie que moi. Personne n'avait vécu ce que j'avais vécu avec Gabriel, même si certain prétendaient le contraire, moi je savais que ce n'était pas vrai. Ce que nous avions vécu était unique, et incomparable. Ce n'était pas que de l'amour, c'était bien plus. Je ne pourrais jamais aimer quelqu'un, comme je l'aime lui. Il est dans mon coeur, et ce pour toujours, qu'il soit mort ou vivant. C'est lui, l'homme de ma vie, et cela ne fait aucun doute.

Aujourd'hui, le moral n'était pas au beau fixe. Premièrement ce soir je travaillais, et rien qu'à cette idée je déprimais d'avantage. Penser à tout ces regards posés sur mon corps me répugnait. Si Gabriel me voyait, il ne serait pas fier de moi, il serait déçu, mais je n'avais pas voulu en arriver là... Seulement nous n'avons pas toujours ce que l'on veut dans la vie n'est-ce pas ? Je m'étais levé tard ce matin, et je n'avais même pas eu le plaisir de voir Nathanaël. Je détestais ces matins où j'étais seule. J'essayais toujours de me lever avant qu'il ne parte pour me sentir un peu moins seule après, pour avoir un peu de réconfort dans la journée. Mais il fallait dire que nos vies étaient plutôt décalées de par les métiers que nous faisions chacun. Je ne savais pas comment tuer le temps, la journée la plupart des gens « normaux » travaillent, et sincèrement je les enviais. Il fallait que je prenne l'air, rester coincée à l'intérieur ne me remontais pas vraiment le moral. J'aimais beaucoup Waterfall, cette ville m'avait permit de prendre un nouveau départ après la mort de Gabriel. Et même si je n'avais pas de souvenirs ici avec le jeune Johnson, ce lieu arrivait toujours à me faire penser à lui. C'était la ville de l'amour, des sentiments. Je n'aurai souhaité qu'une chose, qu'il soit là avec moi. Cette ville était faite pour nous, nous aurions pu construire notre vie ici, notre avenir. Mais la vie en avait décidé autrement. Qu'avais-je fais de si terrible pour mériter une peine si grande ? Je n'avais jamais demandé plus que d'être près de lui, et je n'avais même pas eu cette chance. Il fallait que je cesse d'y penser, que j'arrête de me torturer d'avantage. Mais comment faire ? Il était ancré en moi. Il hantait mon esprit. Il ne se passait pas un jour sans que je ne pense à lui. Arrête Jordan, arrête ça. Sors, marche, et surtout vide toi la tête. J'essayais de me convaincre mais je n'y arrivais jamais réellement.

Arrivée au parc de Waterfall, je pris le temps d'observer les gens qui m'entouraient. Il y avait toute sorte de personne. Des mères au foyer au personnes âgées qui profitaient du beau temps. J'aimais ça, observer, analyser. Mais je ne le faisais jamais longtemps, car la vue de jeunes couples avec leur enfants me brisait le cœur. Je me voyais à leur place, tenant la main de celui que j'aimais par dessus tout. Mais pour moi ce n'était qu'un rêve. Au loin je vis un groupe de personnes. Curieuse je m'étais alors approchée du groupe et vis un jeune homme faisant une démonstration de danse, je releva légèrement la tête et mon cœur loupa un battement quand je crus voir Gabriel face à moi. Je secoua légèrement la tête, pensant que mon imagination me jouait des tours, mais il était toujours là. Mon dieu, je devenais folle. Je posa une main sur mon front, ayant du mal à me remettre de ce que je venais de voir, ou du moins crus voir. Je recula rapidement, trop rapidement d'ailleurs. Le talon de ma chaussure se brisa, et ma cheville partie sur le côté, me faisant alors tomber. Mes deux mains au sol, j'essayais de me remettre du choc. Reprend toi Jordan, ce n'était qu'une hallucination, rien d'autre qu'une hallucination... Pourtant tout cela semblait si...réel. Je me fichais que tout le monde me regarde, je me fichais de ma chausse cassée, je me fichais de ma cheville qui me faisait souffrir. Je ne pensais qu'à lui, encore et toujours...
Codage fait par .Jenaa



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je suis ici sans toi ♦ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» T-Rex sans réservation...
» Disparition de notre amie michèle (Cluz) qui nous a quitté cette nuit
» Je suis sans voix ...
» Devinette : Qui suis-je ?
» Je suis un Tourneur Fraiseur Dessinateur de Rouen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Know who I want to take me home-